Le Comité Handisport Drôme de retour des 24 heures de Karting de la Voulte sur Rhône

Le Comité Handisport Drôme de retour des 24 heures 

de Karting de la Voulte sur Rhône

Je résumerais ce week-end extraordinaire avec une expression bien connue des conquérants :

« VENI, VIDI, VICI »  que je traduirais pour l’occasion à la première personne du pluriel et non pas au singulier comme le voudrait l’expression originale :

« Nous sommes venus, nous avons vu, nous avons vaincu »

En effet, nous nous doutions que le week-end serait exigent pour les organismes mais là nous avons tous du nous dépasser physiquement et mentalement.

Nous devions normalement être 9 binômes mais les aléas de l’organisation et les problèmes de santé de certains ont fait que nous n’étions plus que 5 binômes !!! Cela ne pouvait en aucun cas remettre en cause notre participation. Nous avons donc compensé, chacun en fonction de ses capacités pour tenir ces 24h de Karting non-stop, en plus des essais libres du Vendredi soir jusqu’à minuit et demi, et les essais chronométrés du Samedi matin.

La majeur partie d’entre nous n’a pu dormir plus d’une heure une fois la course lancée car lorsque nous ne conduisions pas, nous aidions les autres à se préparer, à se mettre en place dans le kart, à préparer les casse-croutes, à gérer les ravitaillement en carburant, à gérer les timings de changement de pilotes…

C’est effectivement la nuit que cela a été le plus dur. Vers 3H du matin, quand cela faisait déjà 11h que nous tournions, beaucoup d’entre nous rentrions dans notre zone rouge, besoin de dormir mais beaucoup de bruit, peu de temps et beaucoup de choses dans la tête. Alors il a fallu continuer à se motiver les uns les autres et demander un coup de main à nos amis mécaniciens de l’organisation pour qu’ils tournent avec nous et qu’ils gèrent les pleins de carburant pendant deux heures de façon à ce que je puisse aller me reposer un moment. Merci à Richard et toute son équipe car sans eux nous aurions probablement du faire une pause et donc nous retrouver très loin des autres.

La pluie du Samedi soir nous a fait du bien car nous devenions plus compétitifs que sur route sèche où les Karts une place sont plus nerveux et réactifs que le notre accueillant deux personnes. Il fallait être propre, ne pas se mettre à la faute et c’est comme cela que nous avons réussi à monter dans le classement (26ème place à ce moment-là). Mais la pluie s’est arrêtée, la route a séché et les karts une place ont de nouveau été plus performants que nous. Peu importe, pour nous l’objectif était de finir ces 24h, même avec 300 tours de retard.

Le lever du jour nous a fait du bien aussi, on a relancé du café, profité du petit déjeuner offert par l’organisation et c’était reparti. En plus de vouloir finir ces 24h, certains de mes pilotes voulaient tout faire pour ne pas finir derniers. Pas simple quand votre véhicule roule un peu moins vite que les autres car plus lourd (même si plus puissant ça ne compensait pas complètement) et plus large donc obligé de parcourir plus de chemin dans certaines courbes.

Nous misions sur le fait que notre Kart bi-place était neuf donc normalement relativement protégé de soucis mécaniques que pouvaient rencontrer les autres équipes et sur le fait que nous ne voulions faire aucune grosse faute. Et le plus incroyable, c’est que cela a fonctionné, nous n’avons pas fini dernier et nous n’avons pas arrêté une seule fois le kart pour ennuis mécaniques ou humains.

Nous avons effectué plus de 1000 tours de 800m pendant ces 24h !!!!. (La fatigue nous a fait oublier de noter le nombre exact mais nous le retrouverons un de ces jours…

Alors un grand BRAVO à toute mon équipe du Comité Handisport Drôme, je suis fier d’eux et d’avoir partagé ce moment extraordinaire avec eux.

Nous ne nous attendions pas à quelque chose d’aussi dur, d’aussi intense mais quel incroyable sentiment nous a envahi quand le drapeau à damier s’est levé devant le dernier équipage qui tournait en piste au bout de ces 24 heures. Nous étions tous redevenus des enfants, fous de joie et débordants d’émotions multiples. Nous nous sommes jetés dans les bras des uns et des autres pendant un bon moment.

Et quel plaisir de participer au tour d’honneur avec les vainqueurs de l’épreuve, applaudit par tout le public présent et les autres équipes. Nous remercions d’ailleurs toutes les équipes pour leurs encouragements et félicitations, ça nous a aidé à tenir.

Nous nous sommes rendu compte que seuls les moments de dépassement de soi de cette ampleur pouvaient procurer des émotions comme celles que nous étions entrain de vivre. « On a réussi, on a réussi !!!!» volait pendant plusieurs minutes à l’intérieur de  notre stand. Nous étions tous Champions du Monde…

De ce que nous ont dit les spécialistes du Karting, nous sommes très probablement les seuls binômes handis/ valides en Europe à avoir réalisé cette performance. Que pouvions-nous espérer de mieux ??

Pour tout cela nous tenons à remercier et à féliciter l’Association des 24heures de la Voulte, présidée par Mario Cuscusa, ainsi que tous les bénévoles de ce magnifique événement car grâce à eux, des personnes en situation de handicap physique et sensoriel ont pu connaître les plaisirs des sports mécaniques et la joie d’avoir fini une épreuve de 24h.  MAGIQUE !!!

Ils ont tous été d’une gentillesse admirable, nous nous sentions complètement inclus dans l’événement sans différence avec les autres équipes.

Si les organisateurs nous invitent à nouveau l’année prochaine je sais que nous serons tous prêts à y retourner, mais cette fois-ci avec un effectif un peu plus important pour que cela soit un peu moins dur. Peu d’entre nous ont pu aller travailler Lundi matin mais heureusement ils l’avaient anticipé, ils ont bien fait !!! Aujourd’hui encore les muscles tirent un peu mais cela fait durer le plaisir non ?

Merci, Merci et Merci à tous les membres de l’Association des 24 heures de la Voulte de la part de nous tous :

Audrey et Guillaume, Serge et Ghislain,

Fred et Luc, Arnaud et Jean Noël,

François et Will

A l’année prochaine,

Will

Ce contenu a été publié dans Journaux, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.